Charpentier-menuisier

Charpentier-menuisier

Depuis le 18 juillet 2013, un changement réglementaire touche le métier de charpentier-menuisier. Ce changement facilite et accélère l'accès à l'examen de qualification provinciale des salariés désirant travailler dans une spécialité du métier de charpentier-menuisier.

L'apprentissage peut aussi être poursuivi afin d’obtenir le certificat de compétence compagnon (CCC) du métier de charpentier-menuisier.

Comment se spécialiser?

Un apprenti peut s'inscrire à l’examen de qualification provinciale d'une spécialité dès qu'il a cummulé 4 000 heures d’apprentissage dans une ou l’autre des trois spécialités suivantes :

  • Parqueteur-sableur;
  • Coffreur à béton;
  • Poseur de fondations profondes.

Une fois l'examen réussi, l'apprenti obtient un CCC limité de sa spécialité.

Après avoir obtenu sa spécialisation, l'apprenti peut, s'il le désire, continuer son apprentissage pour 2 000 heures supplémentaires, afin de s'inscrire à l'examen de qualification provinciale de charpentier-menuisier et obtenir un CCC pour exercer, sans limitation, le métier de charpentier-menuisier. Cependant, les 2 000 heures de sa troisième période d’apprentissage devront être effectuées en tant que charpentier-menuisier. Les heures effectuées pour l'une ou l'autre des spécialités ne seront pas comptabilisées pour cette troisième période.

Spécialisation non obligatoire

La spécialisation n'est pas obligatoire. Après avoir cumulé 4 000 heures d'apprentissage en tant que charpentier-menuisier, l'apprenti n'a qu’à poursuivre son apprentissage en effectuant les 2 000 heures suivantes de la même façon. Lorsqu'il aura accumulé 6 000 heures d'apprentissage, il pourra s'inscrire à l’examen de qualification provinciale du métier de charpentier-menuisier. Une fois l'examen réussi, il obtiendra le CCC du métier de charpentier-menuisier.

Toutefois, le salarié qui aurait effectué 4 000 heures d’apprentissage dans une des spécialités doit avoir accumulé au moins 2 000 heures en effectuant des tâches liées au métier de charpentier-menuisier (à l'exception de celles des spécialités).

  • Après 6 000 heures d'apprentissage dans le métier de charpentier-menuisier, l'apprenti est dans l'obligation de subir son examen de qualification pour ce métier. S'il réussit l'examen, il obtiendra son CCC (non limité) de charpentier-menuisier.
  • Après 4 000 heures d'apprentissage dans l'une des spécialités du métier de charpentier-menuisier, l 'apprenti devient admissible à l'examen de qualification pour cette spécialité. Après 6 000 heures d'apprentissage de cette même spécialité, il est dans l'obligation de subir son examen de qualification pour cette spécialité.
  • Un détenteur de CCC limité à une spécialité peut aussi être admissible à l'examen de qualification du métier complet de charpentier-menuisier s'il complète son apprentissage avec 2 000 heures supplémentaires de travail en charpenterie-menuiserie non-spécialisée.

L’examen demeure obligatoire

Que l'apprenti choisisse de se spécialiser ou non, l'examen de qualification demeure obligatoire après 6 000 heures d'apprentissage.

X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de témoins, communément appelés « cookies » et autres traceurs nous permettant de vous proposer des contenus et des promotions adaptées à vos intérêts et de recueillir des statistiques de visites en vue d’améliorer votre expérience de navigation. Vous pouvez en tout temps bloquer la transmission des données grâce au module offert par Google.

Pour en savoir plus sur notre politique de confidentialité et conditions d'utilisation, cliquez ici.

Confirmer