Mon régime d’assurance, j’en prends soin !

Mon régime d’assurance, j’en prends soin !

Comme la majorité des régimes privés d’assurance au Québec, MÉDIC Construction subit d’importantes pressions financières reliées à la hausse des prix des médicaments (près de 40 % en 5 ans pour MÉDIC).

En 2017, les remboursements versés aux assurés totalisaient 430 M$, principalement en médicaments et en soins dentaires :

  • Médicaments : 53 %
  • Soins dentaires : 18 %
  • Soins médicaux divers : 18 %
  • Assurance salaire et vie : 11 %

Suivant les recommandations des actuaires externes, le Comité sur les avantages sociaux de l’industrie de la construction (CASIC), composé des associations patronales et syndicales de l’industrie, a adopté des modifications qui toucheront l’ensemble des régimes offerts par MÉDIC Construction à compter du 1er janvier 2019.

Le CASIC proposera d’autres mesures dans les prochaines années afin de contribuer à redresser la situation.

Dans l’immédiat, vous pouvez poser des gestes simples qui, collectivement, pourront faire une différence sur la santé du régime.

Comment aider à diminuer les coûts du régime ?

  • En vérifiant vos factures à la pharmacie, chez le dentiste ou chez le fournisseur de soins complémentaires, afin de valider que tous les médicaments ou soins ont bien été reçus, aux bons montants, aux bonnes dates et pour les bonnes personnes assurées. De cette façon, s’il y a des erreurs, vous pourrez les faire corriger sur place;
  • En signalant toute situation jugée suspecte à la CCQ, au 1 888 842-8282;
  • En n’utilisant que les médicaments et soins médicalement requis, de façon judicieuse et non abusive;
  • En informant rapidement la CCQ de tout changement de personnes à charge au 1 888 842-8282, afin de ne pas avoir à rembourser des montants payés pour une personne n’ayant plus droit à votre couverture d’assurance;
  • En demandant à votre médecin si des médicaments génériques ou biosimilaires sont offerts;
  • En envoyant vos réclamations en cas d’accident ou de maladie causés par votre travail à la CNESST et en cas d’accident de la route à la SAAQ, au lieu d’utiliser MÉDIC comme premier payeur;
  • En faisant appel à votre programme Construire en santé, au 1 800 807-2433, pour connaître les services offerts, recevoir des conseils et de l’aide;
  • En vous inscrivant au dépôt direct pour votre remboursement.

Capsule vidéo sur les gestes à poser

Saviez-vous que même si votre employeur paie pour votre régime d’assurance, plus les montants remboursés par MÉDIC sont élevés, plus l’impôt à payer sur votre salaire sera élevé, car il s’agit d’un avantage imposable ? De plus, les retraités paieront plus cher leurs primes d’assurance.

Prenez soin de votre régime !

Signalez toute situation jugée suspecte au service à la clientèle de la CCQ, au 1 888 842-8282.

  • Exemples d'erreurs, fraudes et abus

    Les erreurs, fraudes et abus peuvent représenter jusqu’à 10 % des prestations versées

    Certains professionnels de la santé abusent parfois des régimes privés, et ce, même à l’insu des assurés. Voici quelques exemples de situations concrètes où vous pouvez faire une différence :

    Erreur en médicaments

    Une réclamation de pilules contraceptives s’élevant à plus de 900 $ a été réclamée en pharmacie. Après questionnement de la CCQ, le pharmacien a reconnu qu’il s’agissait d’une erreur d’entrée de données, puisqu’il avait réclamé 28 boîtiers de 28 comprimés plutôt qu’un seul boîtier contenant 28 comprimés.

    À la caisse, si l’assuré avait révisé sa facture, cela lui aurait permis de soulever l’erreur immédiatement en pharmacie et aurait ainsi évité des procédures de récupération. 

    Si vous avez des questions sur votre facture, n’hésitez pas à les poser au pharmacien. Après tout, c’est votre régime !

    Fraude en soins dentaires

    Un assuré ayant droit à un examen dentaire tous les neuf mois a pris la décision de recevoir son nettoyage après seulement six mois, ne lui permettant pas de remboursement de MÉDIC. La clinique dentaire a alors proposé à l’assuré de lui facturer un autre traitement, soit un service non rendu, afin que ce dernier obtienne un remboursement équivalent au prix de l’examen. Il s’agit d’un acte frauduleux.

    Après avoir refusé la collusion, l’assuré a communiqué avec la CCQ pour l’en aviser. L’appel de l’assuré a permis à la CCQ d’intervenir et d’identifier d’autres situations frauduleuses. La dénonciation de ce type de situations permet à MÉDIC de récupérer des sommes. Chaque geste compte.

    Abus en soins de santé complémentaires

    Tous les membres de la famille d’un assuré atteignaient le remboursement maximal par période d’assurance en soins paramédicaux. Après investigation de la CCQ, il a été démontré que le fournisseur en massothérapie était la conjointe de l’assuré et que celle-ci rendait des services et émettait des reçus à tous les membres de sa famille, incluant elle-même.

    Une utilisation abusive et non médicalement requise entraîne des dépenses élevées au régime MÉDIC. Assurez-vous de réclamer uniquement les soins qui sont médicalement requis. Les abus sont tôt au tard repérés, et des vérifications ont cours afin de récupérer les sommes versées en trop. Si vous en êtes témoin, tentez d’arrêter l’abus ou dénoncez-le à la CCQ.

    Prenez soin de votre régime !

    Signalez toute situation jugée suspecte au service à la clientèle de la CCQ, au 1 888 842-8282.

X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de témoins, communément appelés « cookies » et autres traceurs nous permettant de vous proposer des contenus et des promotions adaptées à vos intérêts et de recueillir des statistiques de visites en vue d’améliorer votre expérience de navigation. Vous pouvez en tout temps bloquer la transmission des données grâce au module offert par Google.

Pour en savoir plus sur notre politique de confidentialité et conditions d'utilisation, cliquez ici.

Confirmer