Occupation

Occupation

Pour travailler dans l’industrie de la construction au Québec, une personne doit obtenir le droit de travail approprié. Les modalités spécifiques d'obtention du certificat de compétence occupation (CCO) varient selon le type de candidat occupation. Lisez les modalités générales, puis renseignez-vous sur les modalités spécifiques suivantes.

Types de candidat occupation :

  • le candidat diplômé : boutefeu et foreur, préposé aux instruments d’arpentage et scaphandrier;
  • le candidat diplômé : monteur de lignes, soudeur et soudeur en tuyauterie;
  • le candidat entré selon l’état du bassin de main-d’œuvre;
  • le candidat employeur;
  • le titulaire d’un certificat de qualification portant la mention Sceau rouge.

Modalités générales d'obtention du certificat de compétence occupation

À l'exception du candidat employeur, le candidat doit remplir le formulaire Demande d'enregistrement ou modification au dossier identification et/ou au choix d'association syndicale qui rassemble les renseignements requis pour ouvrir son dossier et permet de désigner l'association syndicale à laquelle il désire adhérer.

Dans tous les cas, le candidat doit :

Une fois la demande approuvée, le certificat de compétence est envoyé par la poste. Toutefois, selon les circonstances, la CCQ peut émettre un droit de travail temporaire afin que le candidat ait accès plus rapidement au chantier. Ce droit de travail n’est valide que pour un temps limité, selon la situation.

  • Candidat diplômé : boutefeu et foreur, préposé aux instruments d’arpentage et scaphandrier
  • Candidat diplômé : monteur de lignes, soudeur et soudeur en tuyauterie
  • Candidat entré selon l’état du bassin de main-d’œuvre
  • Candidat employeur

Une personne diplômée qui a terminé avec succès un programme d'études reconnu par la Commission de la construction du Québec (CCQ) dans l’occupation visée par la demande peut obtenir un certificat de compétence occupation (CCO). Si vous avez un diplôme similaire, obtenu hors Québec, vous devez obtenir une reconnaissance des acquis et des compétences  auprès du ministère responsable de l’Éducation.

Vous devez remplir les modalités générales  et présenter la documentation suivante :

Preuves d'études

  • Si vous êtes diplômé d'un programme d’études professionnelles (DEP) depuis moins de 90 jours, vous devez fournir un des documents suivants :
    • attestation provisoire de formation (document original ou document électronique si le centre de formation offre ce service);
    • relevé des apprentissages avec mention du DEP (copie acceptée);
    • relevé des compétences avec mention du DEP (copie acceptée);
  • Si vous êtes diplômé d’un programme d’études collégiales, vous devez fournir l’original d’un bulletin d’études collégiales qui mentionne la réussite du programme.

Garantie d'emploi 

Vous devez présenter une garantie d’emploi. Cette garantie doit :

  • provenir d’un employeur enregistré à la CCQ;
  • être d’une durée d’au moins 150 heures, échelonnées sur une période d’au plus trois mois consécutifs.

Frais exigibles

Vous devez payer les frais de 100 $ (chèque, mandat-poste, carte de crédit, carte de débit ou espèces). 

Comment soumettre son dossier à la CCQ ?

Le formulaire Demande d'enregistrement ou modification au dossier identification et/ou au choix d'association syndicale et toutes les copies des pièces justificatives requises doivent être postés à l’adresse suivante :

Commission de la construction du Québec 
a/s Demande d’obtention d’un certificat de compétence occupation 
Case postale 2030, succursale Chabanel 
Montréal (Québec)  H2N 0C4

Le candidat peut aussi se présenter à un bureau régional de la CCQ avec l’ensemble de sa documentation.

Si elle réussit préalablement le Cours de connaissance de l’industrie de la construction (CCGIC), une personne diplômée qui a terminé avec succès un programme d'études reconnu par la Commission de la construction du Québec (CCQ) dans l’occupation visée par la demande peut obtenir un certificat de compétence occupation (CCO). Si vous avez un diplôme similaire, obtenu hors Québec, vous devez obtenir une reconnaissance des acquis et des compétences  auprès du ministère responsable de l’Éducation.

Cliquez ici pour en savoir plus sur le fonctionnement du CCGIC, la période d’inscription et les documents à remettre lors de votre demande d’inscription. 

Toute personne qui n’a pas réussi le Cours de connaissance générale de l’industrie de la construction (CCGIC) est admissible à l’obtention d'un certificat de compétence occupation (CCO) si l’état du bassin de main-d’œuvre le permet.

Elle doit remplir les modalités générales et présenter la documentation suivante :

Garantie d'emploi

Pour obtenir un CCO, le candidat doit obtenir d’un employeur qu’il lui réserve une place lors de l’ouverture de bassin en communiquant avec la ligne Info-pénurie au 1 877 973-6874. En réservant la place, l’employeur garantit 150 heures de travail sur trois mois au candidat. Pour obtenir plus d’informations, lisez la procédure de réservation.

Si vous êtes une femme, consultez les mesures en vigueur qui vous concernent.

Comment soumettre son dossier à la CCQ ?

Le formulaire Demande d'enregistrement ou de modification au dossier d’identification ou au choix d'association syndicale et toutes les copies des pièces justificatives requises doivent être postés à l’adresse suivante :

Commission de la construction du Québec
a/s Demande d’obtention d’un certificat de compétence occupation
Case postale 2030, succursale Chabanel
Montréal (Québec)  H2N 0C4

Le candidat peut aussi se présenter à un bureau régional de la CCQ avec l’ensemble de sa documentation.

La CCQ doit avoir reçu le dossier complet de la personne salariée dans les 14 jours ouvrables suivant l’enregistrement de la garantie d’emploi de l'employeur afin de pouvoir délivrer le certificat de compétence demandé.

Une entreprise individuelle (personne physique) ou un représentant désigné peut obtenir un certificat de compétence occupation (CCO) en tant que candidat employeur.

Le candidat employeur doit remplir les modalités générales.

Comment soumettre son dossier à la CCQ ?

Le formulaire Demande d'enregistrement ou modification au dossier identification et/ou au choix d'association syndicale et toutes les copies des pièces justificatives requises doivent être postés à l’adresse suivante :

Commission de la construction du Québec
a/s Demande d’obtention d’un certificat de compétence occupation
Case postale 2030, succursale Chabanel
Montréal (Québec)  H2N 0C4

Le candidat peut aussi se présenter à un bureau régional de la CCQ avec l’ensemble de sa documentation.

  • Cours Santé et sécurité générale sur les chantiers de construction

    Le cours Santé et sécurité générale sur les chantiers de construction, d'une durée de 30 heures, est offert par l'entremise des écoles des différentes commissions scolaires ou par l'entremise des associations patronales et syndicales de l'industrie de la construction.

    Pour s'inscrire à ce cours, le candidat doit se référer au centre de services scolaire de sa région ou à l'association qui le représente.

  • Cours de connaissance générale de l’industrie de la Construction (CCGIC)

    Les candidats diplômés boutefeux et foreurs, préposés aux instruments d’arpentage et scaphandriers  ainsi que les personnes entrées dans l’industrie selon l’état des bassins de main-d’œuvre , n’ont pas à s’inscrire au Cours de connaissance générale de l’industrie de la construction (CCGIC) pour obtenir un premier certificat de compétence occupation (CCO). Toutefois, pour renouveler leur CCO, ils doivent avoir réussi, à l’intérieur de leur période d’obligation de formation, le CCGIC qui se divise en deux activités de formations distinctes. 

    Monteurs de lignes, soudeurs et soudeurs en tuyauterie 

    Les candidats diplômés monteurs de lignes, soudeurs et soudeurs en tuyauterie doivent s’inscrire au CCGIC pour obtenir leur premier CCO.

    Inscription au CCGIC 2021

    Les inscriptions sont terminées pour 2021. Les dates de l’opération 2022 seront affichées prochainement.

    En dehors de la période d’inscription, il est possible d’intégrer l’industrie selon l’état des bassins de main-d’œuvre.

    Estimation des besoins de main-d'œuvre 

    L'accès à l'industrie de la construction des monteurs de lignes, des soudeurs et des soudeurs en tuyauterie dépend notamment des besoins exprimés par l'industrie dans le cadre d'une estimation annuelle des besoins de main-d'œuvre. Le nombre annuel de places disponibles au CCGIC est déterminé en fonction d'un processus d'estimation des besoins de main-d'œuvre réalisé par les représentants des employeurs et des travailleurs de l'industrie. Si le nombre d’inscriptions est supérieur aux besoins estimés, un tirage au sort détermine les personnes sélectionnées. 

    Pour la période Prévisions, les demandes d’inscription pour les femmes et les Autochtones sont acceptées même si l’estimation pour l’occupation spécialisée et la région visées ne démontre aucune place disponible. 

    Diplômes reconnus

    Pour l'année 2021, seules les personnes diplômées dans l'un ou l'autre des programmes d'études suivants peuvent s'inscrire au CCGIC :

    • Monteur de lignes 
      • DEP Montage de lignes électriques – Codes : 5185, 5120, 1452 et 145299 
    • Soudeur 
      • DEP Soudage-montage – Codes : 5195, 309600 et WAA-017 
      • DEP Soudage général – Codes : 1217, 1049, 1464 et 308500  
      • DEP Soudage-assemblage – Code : 1052 
      • DEP Welding and Fitting – Code : 5695 
      • DEP General Welding – Codes : 1964 et 1549 
      • DEP Welding Assembly – Code : 1552 
    • Soudeur en tuyauterie (haute pression)
      • ASP Soudage haute pression – Code : 5234
      • ASP Soudage sur tuyaux – Code : 5069
      • ASP High-Pressure Welding – Code : 5734
      • ASP Pipe Welding – Code : 5569

    Comment vous inscrire ?

    Pour vous inscrire au CCGIC, vous devez remplir les modalités générales  et présenter la documentation suivante, selon la situation :

    Les personnes titulaires d'un DEP ayant obtenu leur diplôme :

    • Depuis moins de 90 jours :
      • joindre l'original de leur attestation provisoire de formation (le document sera retourné par la poste);

        ou

      • joindre une copie de leur relevé  délivré par le ministère responsable de l’Éducation mentionnant la réussite de leur DEP.
    • Depuis plus de 90 jours :
      • aucune documentation scolaire n’est à fournir.

    Les personnes titulaires d'un DEC ou d’une AEC :

    • joindre l’original de leur bulletin d’études collégiales ou de leur attestation provisoire de formation qui mentionne la réussite du programme (le document sera retourné par la poste).

    Formulaire

    • Vous devez remplir le formulaire Demande d'inscription personne diplômée « Cours de connaissance générale de l’industrie de la construction (CCGIC) » (sera disponible prochainement pour le CCGIC 2022).

    Frais exigibles

    • Vous devez payer les frais de 110 $ (chèque, mandat-poste, carte de crédit, carte de débit ou espèces) avec la demande d’inscription : 10 $ pour les frais d'inscription et 100 $ pour les frais de formation et de délivrance du certificat de compétence.

    À noter que tout paiement refusé par un établissement bancaire annule automatiquement l'inscription.

    Comment soumettre son dossier à la CCQ ?

    Le formulaire Demande d'enregistrement ou modification au dossier identification et/ou au choix d'association syndicale et toutes les copies des pièces justificatives requises doivent être postés à l’adresse suivante :

    Commission de la construction du Québec
    a/s Demande d’obtention d’un certificat de compétence occupation
    Case postale 2030, succursale Chabanel
    Montréal (Québec)  H2N 0C4

    Pour se protéger en cas de perte ou de vol, il est recommandé de ne pas envoyer d'argent comptant par la poste.

    Le candidat peut aussi se présenter à un bureau régional de la CCQ avec l’ensemble de sa documentation.

    Horaire d'enseignement

    Le CCGIC, d'une durée de 15 heures, sera offert prochainement. Les personnes sélectionnées devront se rendre disponibles le samedi et le dimanche, de 8 h à 16 h 30 (2 jours).

    Prenez note que la CCQ se réserve le droit de regrouper les inscriptions de différentes régions pour assurer la tenue de la formation.

  • Boutefeu

    Depuis 1994, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a confié la gestion de la certification des boutefeux à la Commission de la construction du Québec (CCQ).

    Pour exécuter des travaux de sautage ou tout autre travail nécessitant l'utilisation d’explosifs, il faut obligatoirement être titulaire d'un certificat de boutefeu.

    Si le chantier de construction est assujetti à la Loi sur les relations de travail, la formation professionnelle et la gestion de la main-d’œuvre dans l’industrie de la construction (Loi R-20), le boutefeu doit également être titulaire d’un certificat de compétence occupation.

    Obtenir un premier certificat de boutefeu

    Les conditions suivantes sont requises pour obtenir un premier certificat de boutefeu :

    Pour s’inscrire à l’examen, le candidat doit :

    Examen de certification de Boutefeu

    L’examen de boutefeu 

    L’examen de boutefeu vise essentiellement à valider vos connaissances et votre expérience relativement aux travaux de sautage ou à tout autre travail nécessitant l’usage d’explosifs. Cet examen se présente sous forme de questions à choix multiple et il est disponible en français et en anglais. Les questions de l’examen intègrent tant le système de mesure impérial que le système de mesure international.

    Le temps alloué à l’examen est de 3 heures, soit 180 minutes. L’examen comporte 51 questions et chacune d’entre elles vaut 1 point. Le seuil de réussite est fixé à 80 %. Le matériel fourni pour passer l’examen comprend une calculatrice, un crayon et une gomme à effacer. Aucun autre matériel ni document de référence n’est autorisé à l’examen.

    Afin d’établir clairement votre identité, deux pièces d’identité officielles vous seront demandées lorsque vous vous présenterez à l’examen, dont une avec photo.

    Les résultats

    Les résultats sont transmis dans les deux semaines suivant la passation de l’examen. Si vous avez réussi l’examen, la CCQ émettra pour la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) votre certificat de boutefeu. S’il y a échec, vous serez avisé par écrit des conditions de reprise et du moment où vous pourrez vous réinscrire à l’examen.

    La préparation à l'examen

    Vous devez être très familier avec la section IV « Manutention et usage des explosifs » du Code de sécurité pour les travaux de construction.

    En cas d’échec à l’examen

    Après un premier échec à l’examen, vous devrez attendre un mois avant de faire un examen de reprise. Advenant un deuxième échec, c’est un délai de trois mois qui devra être respecté.

    Finalement, si après trois tentatives, vous n’avez toujours pas réussi l’examen, les candidats qui ne sont pas des diplômés du programme d’études professionnelles en forage-dynamitage (900 heures) devront préalablement obtenir ce diplôme avant de refaire l’examen. Si vous êtes déjà un diplômé de ce programme d’études, vous devrez réussir une formation d’au minimum 30 heures vous préparant à l’examen avant de pouvoir le passer pour une quatrième fois. Le contenu de cette formation devra être préalablement autorisé par la CCQ et la CNESST.

    Pour obtenir de l'information supplémentaire sur les ressources et documents que nous vous suggérons ainsi que sur l'examen de boutefeu, vous pouvez consulter la fiche de renseignements « Certification de Boutefeu».

    Renouveler le certificat de boutefeu

    Pour renouveler un certificat de boutefeu, il suffit de faire parvenir le formulaire Demande de certificat de boutefeu dûment rempli accompagné des documents exigés à l’un des bureaux régionaux de la CCQ.

    Il est important de présenter sa demande de renouvellement de certificat avant son échéance, sans quoi, l’examen de certificat boutefeu doit être réussi à nouveau.

    Depuis le 30 novembre 2010, lors du renouvellement d’un certificat de boutefeu, la date d’échéance du nouveau certificat est harmonisée avec celle du permis général d’explosif (PGE) délivré par la Sûreté du Québec. Les demandes de renouvellement du PGE doivent encore être adressées à la Sureté du Québec. Toutefois, il n’est plus nécessaire de présenter son PGE à la CCQ avec sa demande de renouvellement du certificat boutefeu. La CCQ vérifie directement auprès de la SQ si le demandeur possède un PGE valide.

  • Renouvellement du certificat de compétence occupation

    Le certificat de compétence occupation (CCO) se renouvellera automatiquement ou sur demande si les conditions de renouvellement sont respectées.

    Si votre inactivité avait pour cause certaines raisons particulières, vous pourriez renouveler votre certificat sans frais.

    Communiquez avec le service à la clientèle pour effectuer votre renouvellement sur demande.

    Dans le cas où le certificat ne peut être renouvelé, il faut respecter les modalités générales  d’obtention d’un certificat de compétence occupation.

    Renouvellement automatique – CCGIC réussi

    • Si vous possédez un CCO valide 12 mois délivré pour la première fois après avoir réussi le Cours de connaissance générale de l’industrie de la construction (CCGIC), vous devez travailler au moins 150 heures (heures déclarées et enregistrées à la CCQ) durant la période de validité, afin qu’il soit renouvelé pour une période de 12 mois;

    OU

    • Si vous possédez un CCO valide 12 mois qui n’a pas été délivré pour la première fois après avoir réussi le CCGIC, celui-ci sera renouvelé pour une période de 12 mois si vous avez travaillé dans l’industrie de la construction au cours des 14 mois précédant la date de son renouvellement (heures déclarées et enregistrées à la CCQ).

    Renouvellement automatique – n’a pas suivi le CCGIC

    Pour renouveler votre premier CCO d’une validité de 12 mois, vous devez :

    • Avoir travaillé dans l’industrie au cours des 14 mois précédant le renouvellement;

    ET

    • Avoir suivi avec succès le Cours de connaissance générale de l’industrie de la construction (CCGIC).

    Cette exigence est composée de deux activités distinctes :

    • Avoir réussi le module situation au regard des organismes de l’industrie de la construction, d’une durée de 15 heures;

    ET

    • Avoir réussi une ou des activités de perfectionnement, d’une durée minimale de 45 heures, offertes dans le Répertoire des activités de perfectionnement pour les titres occupationnels de l’industrie de la construction. Notez que si vous êtes diplômé d’un programme d’études reconnu pour une occupation spécialisée, vous avez répondu à cette dernière exigence. Vous devez toutefois vous assurer que cette formation est inscrite à votre dossier à la CCQ.

    Renouvellement sur demande

    • Vous pouvez demander le renouvellement d’un CCO si au moins 10 000 heures (5 000 heures dans le cadre des mesures pour les femmes) ont été déclarées et enregistrées à la CCQ dans un titre occupationnel. Ces heures doivent avoir été cumulées depuis le 1er janvier 1971, et au moins une heure doit avoir été travaillée au cours des cinq années précédant la demande;

    ET

    • Vous pouvez demander le renouvellement d’un CCO au plus tard 8 mois après l’expiration du certificat de compétence précédent. Votre demande doit être accompagnée d’une garantie d’emploi de 150 heures d’un employeur enregistré auprès de la CCQ. Ces heures doivent être effectuées sur une période d’au plus trois mois consécutifs.
X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de témoins, communément appelés « cookies », et d'autres traceurs nous permettant de vous proposer des contenus et des promotions adaptées à vos intérêts et de recueillir des statistiques de visites en vue d’améliorer votre expérience de navigation. Vous pouvez en tout temps bloquer la transmission des données grâce au module offert par Google.

Pour en savoir plus sur notre politique de confidentialité et nos conditions d'utilisation, cliquez ici.

Confirmer