SECTION XXIII - Primes

SECTION XXIII - Primes

  • 23.01 Calcul des primes :
    23.01 Calcul des primes : À l’exception des primes prévues dans l’article 23.03, la rémunération des heures supplémentaires est établie avant que les primes ne soient ajoutées, c’est-à-dire que le pourcentage d’augmentation ne s’applique pas aux primes.
  • 23.02 Prime d’équipe : Le chaudronnier, l’électricien, le frigoriste,
    23.02 Prime d’équipe : Le chaudronnier, l’électricien, le frigoriste, l’installateur de systèmes de sécurité, le mécanicien de chantier (mécanicien industriel), le mécanicien de protection incendie, le soudeur en tuyauterie, le soudeur pipeline, le soudeur distribution, le soudeur alimentation, le tuyauteur ainsi que les métiers et occupations mentionnés aux annexes E-1, E-2, E-3 et E-4 qui exécutent des travaux dans une équipe autre que la première équipe reçoivent une prime horaire en plus du taux de salaire qui s’applique pour chaque heure de travail effectuée selon les modalités suivantes :

    1) a) Le chaudronnier affecté à des travaux dans une équipe autre que la première équipe, reçoit une prime égale à 12 % de son taux de salaire de son métier pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions, et ce, sept jours semaine (dimanche au samedi) incluant les jours fériés (chômés).

    b) Le chaudronnier affecté à des travaux dans une équipe autre que la première équipe dans la construction d’industrie lourde reçoit une prime égale à 15 % du taux de salaire de son métier, pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions.

    2) a) L’électricien affecté à des travaux dans une équipe autre que la première équipe, reçoit une prime égale à 10 % de son taux de salaire de son métier pour chaque heure de travail effectuée

    dans ces conditions, et ce, sept jours semaine (dimanche au samedi) incluant les jours fériés (chômés).

    b) L’électricien affecté à des travaux dans une équipe autre que la première équipe dans la construction d’industrie lourde reçoit une prime égale à 15 % du taux de salaire de son métier, pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions.

    3) a) Le frigoriste, le mécanicien en protection incendie affecté à des travaux dans une équipe autre que la première équipe reçoit une prime de 7 % du taux de salaire de son métier pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions.

    b) Le frigoriste, le mécanicien en protection incendie affecté à des travaux dans une équipe autre que la première équipe dans la construction d’industrie lourde reçoit une prime égale à 15 % du taux de salaire de son métier, pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions.

    4) L’installateur de systèmes de sécurité affecté à des travaux dans une équipe autre que la première équipe reçoit une prime horaire de 1,00 \$ pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions. Ce montant est porté à 1,25 \$ à partir du 29 avril 2018 et à 1,50 \$ à partir du 28 avril 2019.

    5) a) Le mécanicien de chantier (mécanicien industriel) affecté à des travaux dans une équipe autre que la première équipe, reçoit une prime égale à 12,5 % de son taux de salaire de son métier pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions, et ce, sept jours semaine (dimanche au samedi) incluant les jours fériés (chômés).

    b) Le mécanicien de chantier (mécanicien industriel) affecté à des travaux dans une équipe autre que la première équipe dans la construction d’industrie lourde reçoit une prime égale à 15 % du taux de salaire de son métier, pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions.

    6) a) Le soudeur en tuyauterie, le soudeur alimentation ou le tuyauteur affecté à des travaux dans une équipe autre que la première équipe reçoit une prime égale à 10 % du taux de salaire de son métier ou occupation, et ce, sept jours semaine (du dimanche au samedi) incluant les jours fériés (chômés).

    b) Le soudeur en tuyauterie, le soudeur distribution, le soudeur pipeline et le tuyauteur affecté à des travaux dans une équipe autre que la première équipe dans la construction d’industrie lourde, d’installation de pipeline pour le transport de gaz naturel ou de pétrole et de réseau

    de distribution de gaz naturel reçoit une prime égale à 15 % du taux de salaire de son métier ou occupation, pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions, et ce, sept jours par semaine (du dimanche au samedi) incluant les jours fériés (chômés).

    7) Les métiers et occupations mentionnés aux annexes E-1, E-2, E-3 et E-4, à l’exception de l’électricien, affectés à des travaux dans une équipe autre que la première équipe reçoivent une prime horaire de 1,25 \$ pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions. Ce montant est porté à 2,00 \$ à compter du 29 avril 2018.
  • 23.03 Prime de chef de groupe et de chef d’équipe :
    23.03 Prime de chef de groupe et de chef d’équipe :

    1) Règle générale : Le chef de groupe reçoit une prime horaire de 8 % en plus du taux de salaire de son métier, de sa spécialité ou de son occupation pour chaque heure de travail effectuée à ce titre.

    Le chef d’équipe reçoit une prime horaire de 6 % en plus du taux de salaire de son métier, de sa spécialité ou de son occupation pour chaque heure de travail effectuée à ce titre.

    2) Règle particulière : À titre de règle particulière, le montant des primes s’établit de la façon suivante :

    a) Calorifugeur : 12 % pour le chef de groupe et 8 % pour le chef d’équipe.

    b) Charpentier-menuisier : 10 % pour le chef de groupe et 7 % pour le chef d’équipe.

    c) Chaudronnier : 12 % pour le chef de groupe. Ce pourcentage est porté à 13 % à compter du 29 avril 2018, à 14 % à compter du 28 avril 2019 et à 15 % à compter du 26 avril 2020.

    d) Électricien et opérateur : 10 % pour le chef de groupe et 6 % pour le chef d’équipe.

    e) Ferblantier : 10 % pour le chef de groupe et 8 % pour le chef d’équipe.

    f) Ferrailleur (poseur d’acier d’armature), monteur- assembleur, soudeur en tuyauterie, soudeur pipeline, soudeur alimentation, soudeur distri- bution et tuyauteur : 12 % pour le chef de groupe.

    g) Frigoriste et mécanicien en protection-incendie : 11 % pour le chef de groupe et 12 % pour le chef de groupe dans l’industrie lourde, et 8 % pour le chef d’équipe.

    h) Mécanicien de chantier (mécanicien industriel) : 10 % pour le chef de groupe.

    3) Règle particulière : Lignes de transport et de distribution d’énergie électrique, postes d’énergie électrique, réseaux de communication, tours de communication et caténaires : Il doit toujours y avoir un chef d’équipe partout où un groupe de deux à six salariés travaillent à un même endroit, sauf s’il y a déjà un chef de groupe qui exécute les fonctions d’un chef d’équipe. Le chef d’équipe peut être le deuxième homme. Pour les métiers ou occupations identifiés aux annexes E-1, E-2, E-3 et E-4 à l’exception de l’électricien, le chef de groupe et le chef d’équipe reçoivent le plus haut taux de salaire de l’annexe concernée plus une prime de 10 % pour le chef de groupe et de 6 % pour le chef d’équipe, et ce, pour chaque heure rémunérée à ce titre. La prime de chef de groupe est portée à 12 % pour les contrats dont le dépôt des soumissions est postérieur à l’entrée en vigueur de la présente convention collective. De plus, l’augmentation s’applique également à l’extension et à la prolongation de contrat signé antérieurement à l’entrée en vigueur de la présente convention collective, mais uniquement dans la mesure où le contrat inclut une clause d’indexation.

    La prime de chef d’équipe de creusage et de mise en place des poteaux et la prime de chef d’équipe de tireur de câbles sont déjà prévues dans les taux de salaire de ces occupations, apparaissant dans les annexes E-1 (lignes de transport), E-2 (lignes de distribution), E-3 (réseaux de communication) et E-4.

    Les dispositions du présent paragraphe ne s’appliquent pas à l’électricien.

    4) Règle particulière : Mécanicien d’ascenseur :

    a) Le mécanicien d’ascenseur affecté à des travaux de construction, de rénovation ou de réparation d’un ascenseur et qui dirige trois salariés ou plus reçoit une prime égale à 12,5 % du taux de salaire de son métier pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions.

    b) Un compagnon mécanicien d’ascenseur désigné comme ajusteur par son employeur reçoit une prime égale à 14 % du taux de salaire de son métier pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions.
  • 23.04 Prime de déplacement de l’horaire de travail :
    23.04 Prime de déplacement de l’horaire de travail : Lorsque, dans des circonstances particulières dont la preuve incombe à l’employeur, la majorité des heures de travail de la journée ne peut être exécutée à l’intérieur des horaires prévus dans la section XXI, mais sans qu’il s’agisse d’un travail par équipe, le travail peut être fait à d’autres périodes de la journée et la Commission doit en être avisée sans délai.

    Ce travail demeure toutefois assujetti à la limite du nombre d’heures quotidiennes ou hebdomadaires à l’intérieur des horaires prévus dans la section XXI et dans la section XXII.

    1) Chaudronnier : Le chaudronnier reçoit une prime horaire de 8 % de son taux de salaire en plus de son taux de salaire pour chaque heure de travail effectuée dans les conditions prévues au premier alinéa, et ce, sept jours semaine (dimanche au samedi) incluant le travail effectué les jours fériés.

    Dans l’industrie lourde, le montant de cette prime est de 10 %.

    2) Électricien : L’électricien reçoit une prime horaire de 10 % de son taux de salaire en plus de son taux de salaire pour chaque heure de travail effectuée dans les conditions prévues au premier alinéa, et ce, sept jours semaine (dimanche au samedi) incluant le travail effectué les jours fériés.

    Dans l’industrie lourde, le montant de cette prime est de 15 %.

    3) Frigoriste : Le frigoriste reçoit une prime horaire de 7 % en plus de son taux de salaire pour chaque heure de travail effectuée dans les conditions prévues au premier alinéa.

    4) Installateur de systèmes de sécurité : L’installateur de systèmes de sécurité reçoit une prime horaire de 1,00 \$ en plus de son taux de salaire pour chaque heure de travail effectuée dans les conditions prévues au premier alinéa.

    5) Mécanicien de chantier (mécanicien industriel) : Le mécanicien de chantier (mécanicien industriel) reçoit une prime horaire de 10 % de son taux de salaire en plus de son taux de salaire pour chaque heure de travail effectuée dans les conditions prévues au premier alinéa, et ce, sept jours semaine (dimanche au samedi) incluant le travail effectué les jours fériés.

    6) Mécanicien en protection-incendie : Le mécanicien en protection-incendie reçoit une prime horaire de 15 % en plus du taux de salaire de son métier pour chaque heure de travail effectuée dans les conditions prévues au premier alinéa.

    7) Soudeur alimentation, soudeur en tuyauterie et tuyauteur : Le soudeur alimentation, le soudeur en tuyauterie et le tuyauteur reçoit une prime horaire de 10 % en plus du taux de salaire de son métier ou occupation pour chaque heure de travail effectuée dans les conditions prévues au premier alinéa.

    8) Soudeur distribution, soudeur pipeline, soudeur en tuyauterie et tuyauteur affecté à des travaux de pipeline pour le transport de gaz naturel ou de pétrole, de réseau de distribution de gaz naturel ou à l’industrie lourde : Le salarié ci-avant mentionné reçoit une prime horaire de 15 % en plus du taux de salaire de son métier ou occupation pour chaque heure de travail effectuée dans les conditions prévues au premier alinéa.
  • 23.05 Prime de hauteur :
    23.05 Prime de hauteur :

    1) Cette prime s’applique uniquement au chaudronnier, à l’électricien, à l’installateur de systèmes de sécurité, au frigoriste, au mécanicien de chantier (mécanicien industriel), au mécanicien en pro- tection-incendie, au tuyauteur, au soudeur en tuyauterie, au soudeur pipeline, au soudeur alimentation et au soudeur distribution.

    Tout salarié ci-dessus mentionné qui est appelé à exécuter, sur des échafaudages suspendus ou une cage suspendue, des travaux à une hauteur de dix mètres et plus au-dessus de toute surface reçoit une prime horaire de 0,75 \$ en plus du taux de salaire de son métier ou occupation pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions.

    2) Le peintre affecté à des travaux à une hauteur de dix mètres et plus au-dessus du tablier du pont ou sous le pont à une hauteur de dix mètres et plus au-dessus de l’eau et du sol reçoit une prime horaire de 1,25 \$ en plus du taux de salaire de son métier pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions.
  • 23.06 Prime pour travaux dans un caisson à air comprimé ou avec un appareil respiratoire à ventilation assistée :
    23.06 Prime pour travaux dans un caisson à air comprimé ou avec un appareil respiratoire à ventilation assistée : Tout salarié qui travaille dans un caisson à air comprimé ou qui doit porter un masque à ventilation assistée ou à adduction d’air respirable à débit continu ou à pression positive reçoit une prime horaire de 1,00 \$ en plus du taux de salaire de son métier ou de son occupation, pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions.
  • 23.07 Prime pour travaux souterrains : Cette prime s’applique uniquement à l’électricien, à l’installateur de systèmes de sécurité, au frigoriste, au mécanicien de chantier (mécanicien industriel), au mécanicien en protection-incendie, au tuyauteur, au soudeur en tuyauterie, au soudeur pipeline, au soudeur alimentation et au soudeur distribution.
    23.07 Prime pour travaux souterrains : Cette prime s’applique uniquement à l’électricien, à l’installateur de systèmes de sécurité, au frigoriste, au mécanicien de chantier (mécanicien industriel), au mécanicien en protection-incendie, au tuyauteur, au soudeur en tuyauterie, au soudeur pipeline, au soudeur alimentation et au soudeur distribution.

    Tout salarié ci-dessus mentionné affecté à des travaux souterrains reçoit une prime horaire de 0,70 \$ en plus du taux de salaire de son métier ou de son occupation, pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions.

    Aux fins de l’application du premier alinéa, l’expression « travaux souterrains » signifie les opérations reliées au forage de tunnels aux fins de construction, en excluant tous les travaux exécutés à ciel ouvert.

    Lorsqu’un revêtement de béton ou un blindage s’avère nécessaire, les opérations reliées au forage se terminent lorsque le décoffrage de ce revêtement de béton ou le blindage est terminé.
  • 23.08 Prime pour travaux de soudure :
    23.08 Prime pour travaux de soudure :

    1) Règle générale : Tout salarié affecté à des travaux de soudure à l’argon ou à la soudure sur acier inoxydable, aluminèse, aluminium, chrome, cuivre (brass), acier galvanisé, monel, nickel ou à des travaux à l’arc au carbone (arc air), reçoit une prime horaire de 0,75 \$ en plus du taux de salaire de son métier, de sa spécialité ou de son occupation pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions.

    2) Règle particulière : Chaudronnier, mécanicien de chantier (mécanicien industriel), soudeur en tuyauterie et tuyauteur : En plus de ce qui est prévu au paragraphe 1), le salarié ci-haut mentionné affecté à des travaux de soudure sur peinture ou enduits composés de carbo-zinc ou galvicon P3, reçoit une prime horaire de 0,75 \$ en plus du taux de salaire de son métier, pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions.
  • 23.09 Prime pour travaux de jointoyage au fibre de verre :
    23.09 Prime pour travaux de jointoyage au fibre de verre :

    1) Ferblantier : Le ferblantier affecté au jointoyage au fibre de verre reçoit une prime horaire de 0,75 \$ en plus du taux de salaire de son métier pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions. Toutefois, cette prime ne s’applique pas aux panneaux translucides servant de revêtement ainsi qu’aux joints mécaniques.

    2) Chaudronnier, soudeur en tuyauterie et tuyauteur : Le chaudronnier, le soudeur en tuyauterie et le tuyauteur affecté au jointoyage au fibre de verre reçoit une prime horaire de 1,00 \$ en plus du taux de salaire de son métier pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions. Cependant, cette prime ne s’applique pas aux joints boulonnés.
  • 23.10 Prime au monteur-assembleur :
    23.10 Prime au monteur-assembleur : Le monteur-assembleur qui, à la demande de son employeur, agit à titre de connecteur de charpentes métalliques, de panneaux ou de charpentes de béton préfabriqué reçoit une prime égale à 1,75 \$ pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions.
  • 23.11 Prime pour travaux dans l’industrie lourde :
    23.11 Prime pour travaux dans l’industrie lourde :

    1) Règle générale : Dans l’industrie lourde, tout salarié affecté à des travaux de construction reçoit l’équivalent d’une demi-heure de salaire par jour, à son taux de salaire, pour chaque jour de présentation au travail, sauf lorsqu’il s’agit de travaux d’entretien effectués à l’extérieur de la région de l’agglomération montréalaise.

    2) Règle particulière : Calorifugeur, charpentier- menuisier, couvreur, électricien, ferblantier, ferrailleur (poseur d’acier d’armature), frigoriste, grutier (à l’exception du grutier à l’emploi d’un poseur de pilotis), mécanicien de chantier (mécanicien industriel), mécanicien en protection-incendie, monteur-assembleur, soudeur en tuyauterie et tuyauteur : Dans les conditions prévues au paragraphe 1), les salariés des métiers et de l’occupation ci-dessus mentionnés reçoivent l’équivalent d’une heure de salaire par jour, à leur taux de salaire, pour chaque jour de présentation au travail.

    3) Règle particulière : Chaudronnier : À l’intérieur de la région de l’agglomération montréalaise, le chaudronnier reçoit l’équivalent d’une heure de salaire par jour, à son taux de salaire, pour chaque jour de présentation au travail. À l’extérieur de la région de l’agglomération montréalaise, le chaudronnier qui exécute des travaux d’entretien et de réparation sur tout chantier industriel ou qui est affecté à des travaux dans l’industrie lourde reçoit l’équivalent d’une heure de salaire par jour, à son taux de salaire, pour chaque jour de présentation au travail.
  • 23.12 Prime au peintre :
    23.12 Prime au peintre : Le peintre affecté à des travaux de peinture ou de texture à l’aide d’un pistolet ou qui est affecté à des travaux de nettoyage au jet de sable ou au jet d’eau ou autre substitut reçoit une prime horaire de 2,00 \$ pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions.
  • 23.13 Prime au manœuvre :
    23.13 Prime au manœuvre : Le manœuvre affecté à des travaux de nettoyage au jet de sable ou autre substitut reçoit une prime horaire de 1,25 \$ pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions.
  • 23.14 Matériaux réfractaires : Prime au briqueteur-maçon, manœuvre, manœuvre spécialisé :
    23.14 Matériaux réfractaires : Prime au briqueteur-maçon, manœuvre, manœuvre spécialisé : Dans l’industrie lourde, le briqueteur-maçon, le manœuvre ou le manœuvre spécialisé affecté à des travaux sur des matériaux réfractaires à la chaleur ou à l’acide reçoit une prime horaire de 1,00 \$ en plus du taux de salaire de son métier ou de son occupation, pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions. Ce montant est porté à 1,25 \$ à compter du 28 avril 2019.
  • 23.15 Prime au grutier : Le compagnon grutier qui opère et
    23.15 Prime au grutier : Le compagnon grutier qui opère et conduit une grue :

    1) de 75 tonnes ou plus, reçoit une prime horaire de 1,24 \$ en plus du taux de salaire de son métier, pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions;

    2) de 100 tonnes ou plus, reçoit une prime horaire de 1,50 \$ en plus du taux de salaire de son métier, pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions;

    3) de 200 tonnes ou plus ainsi qu’une grue à tour, reçoit une prime horaire de 2,80 \$ en plus du taux de salaire de son métier, pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions;

    4) de 300 tonnes ou plus, reçoit une prime horaire de 4,10 \$ en plus du taux de salaire de son métier, pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions.

    Le grutier affecté aux opérations de montage et de démontage d’une grue à tour reçoit la prime prévue à l’un ou l’autre des sous-paragraphes précédents selon la capacité de la grue utilisée lors de ces opérations.
  • 23.15.1 Prime au grutier à l’emploi d’un poseur de pilotis :
    23.15.1 Prime au grutier à l’emploi d’un poseur de pilotis : Le grutier qui opère une grue équipée d’attachements requis pour l’installation de parois moulées reçoit, en plus de son taux de salaire, une prime horaire de 1,50 \$ pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions.
  • 23.15.2 Prime au grutier affecté à la pose de pilotis :
    23.15.2 Prime au grutier affecté à la pose de pilotis : Le grutier affecté aux travaux ci-haut mentionnés reçoit une prime horaire de 2,00 \$ pour chaque heure de travail effectuée.
  • 23.16 Prime à l’opérateur de niveleuse et de tracteur :
    23.16 Prime à l’opérateur de niveleuse et de tracteur : L’opérateur de niveleuse et de tracteur affecté au nivelage de la couche de finition (fine grade) qui précède la pose d’un revêtement quelconque reçoit une prime horaire de 2,00 \$ en plus du taux de salaire de son métier pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions.
  • 23.17 Prime pour travaux de pipeline pour le transport de gaz naturel ou de pétrole, de réseau d’alimentation en gaz naturel et de réseau de distribution de gaz naturel :
    23.17 Prime pour travaux de pipeline pour le transport de gaz naturel ou de pétrole, de réseau d’alimentation en gaz naturel et de réseau de distribution de gaz naturel :

    1) Installation de pipeline pour le transport de gaz naturel ou de pétrole :

    a) Le soudeur pipeline ou le tuyauteur affecté à des travaux d’installation de pipeline pour le transport de gaz naturel ou de pétrole reçoit une prime horaire de 1,25 \$ en plus du taux de salaire de son métier ou son occupation, pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions.

    b) En plus de la prime prévue dans le sous-paragraphe a), le soudeur pipeline qui exécute la première ou la seconde passe reçoit une prime horaire de 0,75 \$ en plus du taux de salaire de son occupation, pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions.

    c) En plus des primes prévues dans les sous-paragraphes a) et b) le soudeur pipeline et le tuyauteur affecté à des travaux de réparation de soudure à l’intérieur de tuyau reçoit pour un minimum de huit heures par jour une prime horaire de 10 % en plus de son taux de salaire.

    2) Installation de réseau d’alimentation en gaz naturel et de réseau de distribution de gaz naturel : Le soudeur alimentation, le soudeur distribution ou le tuyauteur affecté à des travaux d’installation de réseau d’alimentation en gaz naturel et de réseau de distribution de gaz naturel reçoit une prime horaire de 1,00 \$ en plus du taux de salaire de son métier ou de son occupation, pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions.
  • 23.18 Prime pour travaux de pose de caoutchouc :
    23.18 Prime pour travaux de pose de caoutchouc : Le poseur de revêtements souples affecté à des travaux de pose de caoutchouc dans les réservoirs (lining) reçoit une prime horaire de 1,50 \$ pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions.
  • 23.19 Prime pour polissage :
    23.19 Prime pour polissage : Le carreleur affecté à des travaux de polissage avec équipement à eau ou sec reçoit une prime horaire de 1,00 \$ pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions.
  • 23.20 Prime R.D.T. (certification : responsable des travaux par Hydro-Québec) :
    23.20 Prime R.D.T. (certification : responsable des travaux par Hydro-Québec) :

    1) Prime au mécanicien de chantier : Le mécanicien de chantier détenant la certification R.D.T. affecté à des travaux de construction de centrale hydroélectrique reçoit une prime horaire de 6 % pour chaque heure travaillée alors qu’il exerce à la demande expresse de l’employeur des fonctions de responsable des travaux (R.D.T.).

    2) Prime aux salariés détenant la certification R.D.T. et travaillant sur les travaux de lignes de transport et poste d’énergie électrique : Sous réserve du paragraphe 3) du présent article, le salarié affecté aux travaux de ligne de transport et de poste d’énergie électrique et détenant la certification R.D.T. reçoit une prime horaire de 6 % du taux de salaire du monteur 1re classe pour chaque heure travaillée alors qu’il exerce à la demande expresse de l’employeur des fonctions de responsable des travaux (R.D.T.). Ce montant est porté à 8 % pour les contrats dont le dépôt des soumissions est postérieur à

    l’entrée en vigueur de la présente convention collective. De plus, l’augmentation s’applique également à l’extention et à la prolongation de contrat signé antérieurement à l’entrée en vigueur de la présente convention collective, mais uniquement dans la mesure où le contrat inclut une clause d’indexation.

    3) Prime à l’électricien détenant la certification R.D.T. : L’électricien détenant la certification R.D.T. affecté à des travaux de construction de centrale hydroélectrique et de poste d’énergie électrique reçoit une prime horaire de 6 % pour chaque heure travaillée alors qu’il exerce à la demande expresse de l’employeur des fonctions de responsable des travaux (R.D.T.). Ce montant est porté à 8 % pour les contrats dont le dépôt des soumissions est postérieur à l’entrée en vigueur de la présente convention collective. De plus, l’augmentation s’applique également à l’extention et à la prolongation de contrat signé antérieurement à l’entrée en vigueur de la présente convention collective, mais uniquement dans la mesure où le contrat inclut une clause d’indexation.
  • 23.21 Prime aux occupations et aux opérateurs d’équipements lourds et de pelles mécaniques : Pose d’asphalte et revêtement de chaussées :
    23.21 Prime aux occupations et aux opérateurs d’équipements lourds et de pelles mécaniques : Pose d’asphalte et revêtement de chaussées : Le salarié ci-haut mentionné affecté à l’équipe de pose d’asphalte et de revêtement de chaussées dont la majorité des heures de travail est effectuée entre 20 h et 6 h reçoit une prime horaire de 1,00 \$ pour chaque heure de travail effectuée dans ces conditions. Cette prime est portée à 1,25 \$ à compter du 28 avril 2019 et à 1,50 \$ à compter du 26 avril 2020.
  • 23.22 Prime de qualification environnementale : halocarbure :
    23.22 Prime de qualification environnementale : halocarbure : Le compagnon frigoriste détenant la certification halocarbure reçoit une prime horaire de 5 %.
X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de témoins, communément appelés « cookies », et d'autres traceurs nous permettant de vous proposer des contenus et des promotions adaptées à vos intérêts et de recueillir des statistiques de visites en vue d’améliorer votre expérience de navigation. Vous pouvez en tout temps bloquer la transmission des données grâce au module offert par Google.

Pour en savoir plus sur notre politique de confidentialité et nos conditions d'utilisation, cliquez ici.

Confirmer