Formation et perfectionnement
Formation et perfectionnement
Formation et perfectionnement
La Commission de la construction du Québec (CCQ) met en place un régime de formation et de qualification professionnelle visant à assurer une main-d'oeuvre compétente en quantité suffisante à l'industrie de la construction.

La Commission de la construction du Québec (CCQ) doit mettre en place et gérer un régime d'apprentissage et de formation permettant à l'industrie de la construction de disposer d'une main-d'œuvre compétente en qualité et en quantité suffisantes pour répondre à ses besoins.

Ses quatre principaux axes d'intervention sont :

  • favoriser le développement d'une relève compétente;
  • soutenir la progression des apprentis;
  • favoriser la formation continue de la main-d'œuvre de l'industrie;
  • maintenir, voire améliorer, les mécanismes permettant de répondre aux besoins de formation spécifiques de la main-d'œuvre.

Le régime de formation est développé conjointement avec les partenaires de l’industrie, associations syndicales et patronales, réunis au sein d’une structure décisionnelle et consultative constituée du Conseil d’administration, du Comité sur la formation professionnelle dans l’industrie de la construction, de 26 sous-comités professionnels et de 10 sous-comités régionaux.

Cette structure contribue aussi au développement et à l’implantation des programmes d’études et elle soutient les commissions scolaires dans la gestion des centres de formation destinés à l’industrie de la construction. La CCQ assure également la gestion et le suivi de six ententes réalisées avec le Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES) et le réseau scolaire.

Il y a plus de 20 ans, l'industrie de la construction s'est dotée d’un fonds de formation pour financer et promouvoir le perfectionnement de ses travailleurs. Grâce aux contributions des employeurs, ce fonds permet, entre autres, d'assurer tous les frais directs et indirects (frais d'hébergement, transport et/ou heures versées à la réserve d'assurance), créant ainsi un incitatif  additionnel au perfectionnement pour la main-d'oeuvre de la construction.
 
Cette approche semble porter fruits car année après année, le nombre de personnes formées ne cesse d'augmenter et les sommes investies par les fonds se maintiennent.  Depuis 5 ans, il y a en moyenne 21 000 participants, pour près de 2 200 groupes, qui se perfectionnent annuellement grâce aux activités de perfectionnement organisées par la CCQ.  De plus, le fonds de formation rembourse plusieurs formations offertes par différents fournisseurs de service.

Services d’interprète pour malentendants

Pour obtenir les services d’un interprète pour malentendants dans le cadre d’une activité de perfectionnement offerte par la CCQ, le salarié malentendant doit être admissible au Fonds de formation des salariés de l’industrie de la construction (FFSIC). Le salarié pourra alors bénéficier des services d’un interprète, après analyse du besoin. Pour plus d’information, le participant doit adresser sa requête à la ligne Info-perfectionnement, en composant le 1 888 902-2222.

 

X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de témoins, communément appelés « cookies » et autres traceurs nous permettant de vous proposer des contenus et des promotions adaptées à vos intérêts et de recueillir des statistiques de visites en vue d’améliorer votre expérience de navigation. Vous pouvez en tout temps bloquer la transmission des données grâce au module offert par Google.

Pour en savoir plus sur notre politique de confidentialité et conditions d'utilisation, cliquez ici.

Confirmer