Coopération et partenariat entre les Mohawks de Kahnawake et l’industrie de la construction du Québec

2 mars 2018

Kahnawake, le 2 mars 2018 – Un nouveau partenariat a été conclu entre la Commission de la construction du Québec (CCQ), le Conseil mohawk de Kahnawake (CMK) et la Commission de développement économique de Kahnawake, Tewatohnhi'saktha, pour aider les travailleurs mohawks à s’intégrer avec succès dans l’industrie de la construction.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’Entente en matière de travail entre le gouvernement du Québec et le Conseil mohawk de Kahnawake conclue en 2014. Cette entente permet le transfert des pouvoirs et des responsabilités liés à la qualification des travailleurs de Kahnawake au CMK. Elle jette aussi les bases d’un partenariat avec la CCQ permettant la reconnaissance des connaissances et habiletés acquises par la main-d’œuvre de Kahnawake, dans le cadre d’un processus adapté qui lui permettrait de travailler dans l’industrie de la construction au Québec.

« Nous travaillons à atténuer les obstacles qui empêchent les travailleurs mohawks de travailler sur des chantiers à l’extérieur de notre communauté », a déclaré la Chef Rhonda Kirby, responsable du travail pour le CMK. « Nous recherchons des solutions permettant à nos travailleurs d’obtenir une chance égale de pouvoir intégrer l’industrie. Ce partenariat avec la CCQ est essentiel si nous voulons trouver des solutions adéquates. Nous croyons que ce n’est que le début d’une collaboration durable ».

« Il est essentiel que la main-d’œuvre de la construction soit le reflet de la population québécoise, y compris les Premières nations, comme les travailleurs mohawks qui ont contribué fièrement à d’importants projets partout en Amérique du Nord », note Diane Lemieux, présidente-directrice générale de la CCQ. « Nous profitons de cette occasion pour bâtir un partenariat avec les travailleuses et travailleurs mohawks qui ont les compétences recherchées sur les chantiers pour qu’ils puissent travailler à l’extérieur de Kahnawake ».

Un comité de travail, composé des représentants du Bureau du travail de Kahnawake, du Conseil mohawk de Kahnawake, de Tewatohnhi'saktha, du Secrétariat aux affaires autochtones, du Secrétariat du travail et de la CCQ a été mis sur pied pour soutenir ces efforts et présenter des recommandations. Le comité prévoit émettre ses premières recommandations dès cette année. Les associations patronales et syndicales ont accepté de contribuer et seront informées des progrès du comité : elles ont déjà commencé à travailler avec les partenaires et des personnes de Kahnawake en vue de l’intégration de travailleurs mohawks. Le comité cherche des moyens de permettre l’intégration des travailleurs de Kahnawake dans l’industrie de la construction du Québec.