Analyse de la présence des femmes dans l’industrie de la construction dans les provinces du Canada

1er novembre 2014

La Commission de la construction du Québec publie aujourd’hui une étude comparative analysant la présence des femmes dans l’industrie de la construction dans les différentes provinces du Canada. Cette étude a été réalisée à partir des données de l’Enquête nationale auprès des ménages menée en 2011 par Statistique Canada.

Le Québec en dessous de la moyenne nationale

Selon cette étude, en 2011, le Québec tirait de l’arrière par rapport aux autres provinces canadiennes pour ce qui est des professions comparables aux métiers ou occupations tels que définis par le Règlement sur la formation professionnelle de la main-d’œuvre de l’industrie de la construction ou par les conventions collectives de l’industrie. En effet, pour l’année 2011, le Québec se distingue avec une des plus faibles proportions de femmes, soit 2,1 %, alors que la moyenne nationale est de 3,1 %.

Les femmes moins nombreuses sur les chantiers assujettis

De plus, l’étude démontre que la présence des femmes est moins grande lorsque les travaux sont assujettis à la Loi R-20 que lorsqu’ils ne sont pas assujettis. De fait, selon les données de la CCQ, en mai 2011, il y avait 1 % de femmes sur les chantiers assujettis. En 2013, ce pourcentage s’élevait à 1,38% de la main-d’œuvre active.

Pour lire le document complet Analyse de la situation des femmes dans l’industrie de la construction – Comparaison entre les provinces du Canada, cliquez ici.