Portrait statistique 2013 : Les femmes dans la construction

25 août 2014

Voici le portrait statistique 2013 de la main-d’œuvre féminine dans l’industrie. Ce sont les plus récentes statistiques disponibles et publiées par la CCQ. La proportion des femmes actives dans la construction reste faible, soit 1,38 % de la main-d’œuvre totale (2 223 femmes), alors que la cible du premier Programme d’accès à l’égalité des femmes dans l’industrie de la construction (PAEF) adopté en 1997 visait 2 %.

Ce qu’il faut retenir : les principaux faits

  • Les femmes représentent 4 % des nouvelles entrées sur les chantiers;
  • 505 femmes ont le statut de compagnon, soit 94 de plus qu’en 2012;
  • 8 % des employeurs ont engagé au moins une femme;
  • Selon le métier ou le statut, les femmes sont plus ou moins présentes :
    • sept métiers comptent plus de 3 % de femmes apprenties
      (peintre, calorifugeur, plâtrier, chaudronnier, carreleur, grutier et poseur de revêtements souples)
    • la part des femmes ayant le statut de compagnon dépasse 1 % dans cinq métiers
      (peintre, calorifugeur, plâtrier, carreleur et poseur de revêtements souples)
    • cinq métiers comptent 0,3 % et moins de femmes
      (frigoriste, mécanicien industriel de chantier, mécanicien en protection-incendie, monteur-mécanicien vitrier et sont même absentes du métier de mécanicien de machines lourdes)
    • la part des femmes est de 3 % et plus dans quatre occupations
      (magasinier/commis, préposé à l’arpentage, scaphandrier et conducteur de camions)

Bien que l’industrie ait réussi à accroître la présence des femmes depuis les dernières années, elles restent encore peu nombreuses dans les métiers et occupations de la construction. Les obstacles rencontrés à leur intégration viennent en partie expliquer le taux de départ élevé de l’industrie.  C’est dans ce contexte qu’un nouveau PAEF sera adopté d’ici la fin de l’année 2014.

Pour lire le document complet Les femmes dans la construction – Portrait statistique 2013, cliquez ici.