Conseils pour l’examen

Le stress pourrait s’emparer de vous, au moment de recevoir votre examen. Demeurez calme et suivez ces conseils :

  • Écoutez toutes les directives relatives à l’examen, avant de commencer ; 
  • Dès le début de votre examen, nous vous recommandons de prendre connaissance du nombre de questions contenues dans votre cahier d’examen et d’estimer le temps dont vous disposerez pour chaque question ; par exemple, pour répondre à 50 questions en 3 heures (180 minutes), le temps de réponse moyen par question devrait être de près de 4 minutes ;
  • Concentrez-vous sur une seule question à la fois ;
  • Tentez d'abord de trouver la réponse à la question sans regarder le choix de réponses, puis vérifiez si elle s’y trouve bien ; si aucune réponse ne vous vient à l'esprit pour une question, regardez les choix qui s'offrent à vous et procédez par élimination afin de déterminer la bonne réponse ;
  • Si vous avez le droit de consulter un code ou une norme, votre habileté à consulter ce document vous aidera à trouver rapidement les réponses à certaines questions de l’examen ;
  • Évitez de perdre du temps sur une question que vous jugez difficile ou dont vous ne connaissez pas la réponse ; il vaut mieux passer à la question suivante et revenir à celle-ci avant la fin de la séance, autrement vous risquez de manquer de temps pour répondre à des questions que vous estimez plus faciles ;
  • Si vous sautez une question, assurez-vous de continuer à noircir l’espace approprié sur la ligne qui correspond au numéro de la question à laquelle vous devez répondre ; un décalage peut s’avérer coûteux, surtout si vous ne vous en apercevez pas ; si vous vous en rendez compte et devez corriger vos erreurs, cela vous fera perdre du temps ;
  • Ne laissez aucune question sans réponse.

Alerte à la fraude

Tout délit ou tentative de fraude, sous quelque forme que ce soit, ou encore tout comportement qui contribuerait à nuire au bon déroulement de la séance d'examen pourrait entraîner l’annulation de l’examen d’un candidat et un échec automatique. Il est aussi interdit de prendre des notes ou de s’approprier les cahiers d’examen qui sont la propriété de la Commission de la construction du Québec (CCQ).