Associations syndicales

Au Québec, le régime de relations du travail de l'industrie de la construction régi par la Loi sur les relations du travail, la formation professionnelle et la gestion de la main-d’oeuvre dans l’industrie de la construction (Loi R-20) reconnaît le pluralisme syndical. Les associations syndicales ont pour but l'étude, la défense et le développement des intérêts économiques, sociaux et éducatifs de leurs membres.

Dès son entrée dans l’industrie, le travailleur a l’obligation de choisir l’association syndicale à laquelle il désire adhérer. Il a la possibilité d'en changer à tous les quatre ans lors d'un scrutin syndical.

Voici les cinq associations syndicales reconnues par la Loi R-20 et leur représentativité syndicale en date du dernier scrutin syndical :

Associations représentatives 2016
Centrale des syndicats démocratiques (CSD CONSTRUCTION) 10,365%
Confédération des syndicats nationaux (CSN-CONSTRUCTION) 6,041%
Conseil provincial du Québec des métiers de la construction -
International
(International)
23,618%
Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ-Construction) 43,860%
Syndicat québécois de la construction (SQC) 16,115% 

La représentativité syndicale des différentes associations détermine le poids relatif de chacune lorsque vient le temps de ratifier les conventions collectives au terme de la négociation suivant le scrutin.

Consultez les résultats détaillés par métier/occupation et par région du dernier scrutin syndical.

 

Téléchargement d'Adobe Reader Téléchargez gratuitement Adobe Reader en français.