Comment voter

Lors d’un scrutin syndical, le travailleur choisit son allégeance syndicale. Pour exercer son droit de vote, le travailleur doit utiliser le bulletin de vote qui lui est acheminé par la poste par la Commission de la construction du Québec (CCQ), puis procéder ainsi :

  1. Cocher son choix d'association syndicale sur le bulletin de vote, à l’endroit prévu à cette fin.

  2. Signer le bulletin de vote.

  3. Joindre une photocopie d’une pièce d’identité valide à la date du début de la période de vote.

    La pièce d’identité doit comporter le nom du travailleur, sa photo et sa signature. Parmi les pièces d’identité acceptées, il y a la carte d’assurance maladie, le permis de conduire et le passeport canadien.

  4. Poster le bulletin de vote ainsi que la photocopie de la pièce d’identité, de façon à ce qu’ils soient reçus au plus tard la dernière journée de la période de vote.

    Le travailleur doit donc prévoir les délais postaux. Les documents ne peuvent pas être déposés à un bureau régional de la CCQ.

Raisons pouvant mener au rejet d’un vote

Voici quelques exemples d’anomalies qui peuvent mener au rejet du bulletin de vote :

  • Il n’a pas été reçu au plus tard la dernière journée de la période de vote;
  • Il n’a pas été signé, ou la signature ne correspond pas à celle apparaissant sur la photocopie de la pièce d’identité qui a été jointe au bulletin de vote;
  • Il ne s’agit pas du document officiel et original fourni par la CCQ;
  • Il n’est pas accompagné d’une photocopie d'une pièce d’identité valide;
  • Il comporte plus d’un choix ou n’en comporte aucun.

Si son bulletin de vote est rejeté, le travailleur est considéré comme une personne n’ayant pas voté. Par conséquent, il conserve son allégeance syndicale en vigueur au moment du scrutin.