Le régime de retraite

Le régime de retraite de l’industrie de la construction est un régime réservé aux travailleurs de l’industrie de la construction.

La participation au régime de retraite est obligatoire. En effet, pour chaque heure travaillée dans l’industrie de la construction au Québec :

  • le travailleur verse une cotisation au régime, qu’il soit apprenti, compagnon ou qu’il exerce une occupation;
  • l’employeur cotise également.

Le travailleur participe ainsi à un seul régime de retraite même lorsqu’il change d’employeur, de région de travail ou de secteur d’activité.

Les cotisations du régime sont déterminées par les associations syndicales et patronales, selon les dispositions prévues aux conventions collectives régissant les quatre secteurs d’activité de l’industrie de la construction.

Le Comité sur les avantages sociaux de l’industrie de la construction (CASIC), composé de représentants des associations syndicales et patronales de l’industrie, décide des modalités du régime de retraite, en conformité avec la Loi sur les régimes complémentaires de retraite dans la province du Québec et la Loi de l’impôt sur le revenu du Canada. Pour ce faire, le CASIC adopte les modifications requises au Règlement sur les régimes complémentaires d’avantages sociaux dans l’industrie de la construction.

Le régime est administré par la Commission de la construction du Québec (CCQ), en conformité avec le Règlement sur les régimes complémentaires d’avantages sociaux dans l’industrie de la construction.

Une modification au régime de retraite de l’industrie de la construction sera en vigueur à partir du 31 décembre 2017. Consultez les détails ici.

Le Comité de placement, formé de représentants des associations syndicales et patronales, veille à l’application de la politique de placement des fonds du régime de retraite et recommande toute modification à cette politique ou à son application. La gestion des fonds est confiée à la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ).

Au 31 décembre 2014, le régime comptait plus de 163 000 participants actifs (c’est-à-dire ayant travaillé au moins une heure au cours de 2013 ou 2014), près de 217 000 participants inactifs (c’est-à-dire n’ayant travaillé aucune heure en 2013 et 2014) et plus de 90 000 retraités ou veuves recevant une rente à tous les mois.

Le régime a pour but d’assurer un revenu de retraite au travailleur. Il prévoit également ce qui arrive lorsqu’un travailleur quitte l’industrie de la construction avant l’âge de la retraite, dans les cas de rupture de mariage ou d’union civile ou lors d’un décès.

Téléchargement d'Adobe Reader Téléchargez gratuitement Adobe Reader en français.